cover-big%20(1)_edited.jpg
immigration-la-france-craque.jpg

Causeur n° 54 (2018)

"Le génocide juif est l'aune de l'horreur"

Fin octobre, Renaud Camus écrivait dans un tweet : "Le génocide des juifs était sans doute plus criminel, mais paraît tout de même un peu petit bras auprès du remplacisme global." Alain Finkielkraut a réagi dans "L'Esprit de l'escalier" (Causeur n° 52), s'attristant de voir Camus céder "au démon de l'analogie" et estimant que, si la démocratie a enfanté un monstre, ce monstre n'est pas génocidaire.

L'écrivain répond à son tour à cette critique.

Camus, R., (2018). Le génocide juif est l'aune de l'horreur. Causeur n° 54, 12-13

causeur.76.bd_.couv_-1.jpg

L'Incorrect n° 76 (2020)

"L'exode urbain"

Sous pression démographique, nos

campagnes se font coloniser par la ville.

Jusqu'à perdre leur âme et leur beauté

pétrie de vide en devenant des banlieues.

Voire des bidonvilles.

Camus, R., (2020). L'exode urbain. Causeur n° 76, 64-67

renaud camus causeur

Causeur n° 86 (2021)

"Une vérité n'est plus tout à fait une vérité s'il est interdit de la contester"

L'auteur du Grand Remplacement et de tweets cinglants est poursuivi pour injure raciale par des associatifs qui n'ont jamais lu ses livres. Selon lui, s'il est un proscrit, c'est pour voir et dire que le changement démographique détruit la culture et la civilisation des Européens d'Europe.

Camus, R., Lévy, É., Pimentel, M., (2021). Une vérité n'est plus tout à fait une vérité s'il est interdit de la contester. Causeur n°86, 79-83.